erreurs lancé en freelance
Atelier Domani

Atelier Domani

5 erreurs que j’ai faites quand je me suis lancée en freelance

En 2020, ça y est: je me lance en freelance ! Trois ans plus tard, j’avais envie de revenir sur cette période où je débutais dans le monde de l’entrepreneuriat en ligne. Tu t’en doutes, au départ tout ne s’est pas déroulé comme sur des roulettes… Au contraire, quand je me suis lancée j’ai fait des erreurs que j’aurais pu éviter. Je vais t’en partager 5 dans cet article.  

Ces 5 erreurs que j'ai faites en débutant le freelancing

1 - Ne pas me former

Cela faisait déjà 1 an que j’avais en tête ce projet de freelancing quand je me suis lancée. J’avais déjà un master et de l’expérience dans le domaine de la communication: là-dessus, pas de problèmes ! Mais par contre je n’y connaissais rien en création d’entreprise. 

J’ai pourtant suivi une licence d’économie gestion, mais on n’abordait pas forcément le cas du freelancing… Je savais ce qu’était un autoentrepreneur, j’avais des compétences dans le développement marketing et commercial d’une entreprise, mais pas dans tout ce qui était administratif ou plus concret. 

J’avais des doutes sur le type d’offres à proposer, pour qui, quels tarifs…Une seule chose était certaine: je voulais utiliser la stratégie de contenu !

Mais beaucoup de choses restaient très floues…Et plutôt que de suivre une formation complète, je restais dans le brouillard ! Autant te dire que les premiers mois de 2020 n’ont pas été très glorieux ! Je n’avais pas de clients et je me sentais perdue dans ce monde complètement nouveau pour moi. 

 

J’ai fini par suivre une formation complète en octobre et c’est en suivant un programme étape par étape que j’ai réussi à avancer de façon plus concrète. Fin 2020, j’ai trouvé mes premiers clients et mon activité a commencé à vraiment se développer.

 

Alors, si pour toi aussi il y a des choses qui sont encore très floues, je te conseille vivement de suivre une formation ! 

 

[J’en profite pour t’inviter à checker ma formation Instagram si c’est un sujet sur lequel tu aimerais progresser.]

2 - Attendre que les clients arrivent

Dans la même logique que la première catégorie, je réalise avec le recul que j’ai attendu mes premiers clients. Je n’ai pas été proactive pour les trouver et c’était une erreur ! 

Je produisais du contenu sur Instagram, mais je ne parlais jamais de mon offre…J’avais l’impression qu’on allait me contacter après avoir lu mes posts. Mais bien sûr, ce serait trop facile !

En vérité, personne ne pouvait deviner ce que je vendais si je n’en parlais jamais… On savait que je travaillais dans la communication, mais concrètement: qu’est-ce que je proposais ? Seule moi le savais ! Et encore, au départ, je n’étais pas vraiment convaincue par mes offres…

Avec le recul, j’ai réalisé que c’était sûrement pour cela que je n’en parlais pas ! Je n’avais pas vraiment envie de vendre certaines offres parce qu’elles ne me plaisaient pas tant que ça. Au fond de moi, je trouvais le prix trop bas pour un temps passé trop élevé… 

3 - Accepter des prix trop bas

Comme je te l’expliquais dans le paragraphe précédent, j’ai moi-même fixé des tarifs trop bas quand je me suis lancée. Mais parfois, on me contactait pour des missions en me proposant directement un budget. Les premières fois, j’étais si contente d’avoir des propositions que j’ai accepté des tarifs beaucoup trop bas…

Je me disais que je devais commencer par des prix faibles, que c’était comme ça quand on commençait. Mais en vérité, je fixais mes tarifs par peur…J’avais peur qu’on refuse de travailler avec moi si mes prix étaient trop élevés. Début 2021, en voyant que l’ensemble de mes clients étaient contents, mais que moi j’étais épuisée à travailler pour des tarifs très bas, j’ai augmenté mes prix. Et les nouveaux clients les ont accepté sans négocier. Tout simplement, parce que c’était un prix juste !  

Alors oui, pourquoi pas commencer avec des tarifs moins élevés le temps de se créer un portfolio ou de prendre confiance… Mais ce n’est pas un passage obligé ! Surtout si tu as de l’expérience dans le domaine: le freelancing ne remet pas à zéro tes compétences…

Et j’ai réalisé que c’était un vrai cercle vicieux: les personnes qui te payent peu te recommanderont à d’autres personnes qui payent peu… Alors, autant commencer par des tarifs cohérents avec la qualité de ton travail. 😊

4 - Avoir peur du jugement des autres

Quand je me suis lancée, je pense que c’est l’une des choses qui m’a le plus bloqué et qui m’a empêchée de communiquer comme je le souhaitais vraiment ! 

Je me demandais ce que l’on allait penser du contenu que je proposais…J’avais peur de ne pas faire assez bien, résultat: je ne faisais pas du tout ! Ou alors, je passais beaucoup trop de temps à perfectionner des posts qui auraient pu être partagés dès leur première version.

On est d’accord, ce n’est pas du tout la solution. 😂

Et comment est-ce que ce sentiment est parti ? Simplement en postant et en le faisant régulièrement… Je me suis rendu compte que c’était finalement égocentrique de ne pas poster à cause du regard des autres. Parce que spoiler alert, les autres n’en ont rien à faire de ce que l’on fait, de ce que l’on poste. On est seulement un personnage secondaire dans leur vie ! Si ça les intéresse, ils liront, mais dans le cas contraire ils passeront juste à la suite. Alors oui, c’est important de soigner son contenu pour réussir à trouver des clients sur le long terme, mais c’est essentiel de poster et de passer à l’action pour progresser. C’est en analysant ce que l’on a déjà fait qu’on pourra réellement s’améliorer ! 

Et pour ce qui est du regard des autres, il est souvent plus lié à notre propre confiance et à notre capacité d’assumer nos actions. Et la confiance n’arrive pas de façon magique… Elle va grandir de façon progressive ! Plus tu posteras, plus tu auras des retours, plus tu te détacheras du regard des autres. 😊

5 - Mal gérer mon énergie et mon organisation

Quand je me suis lancée, j’avais l’impression qu’il fallait travailler énormément pour réussir. D’ailleurs, c’est en partie vrai: si on ne fait rien, il ne se passera rien. Mais je passais beaucoup de temps sur des actions qui n’étaient pas les plus efficaces…

Je pouvais passer 2h sur un carrousel, sans jamais réfléchir à une stratégie de vente. Et surtout je m’éparpillais beaucoup ! Je voulais tout faire en même temps… Je bouillonnais d’idées: toutes les semaines une nouvelle envie faisait surface. Et j’abandonnais toute action entamée préalablement pour me concentrer sur cette nouvelle « idée de génie » pour finalement la laisser de côté quelques jours plus tard. 

En bref, j’étais occupée (voire très occupée), mais je n’avançais pas réellement. Je pouvais passer des heures à planifier des choses que je ne concrétisais pas.

Alors, si tu te lances en tant que freelance, je ne peux que te conseiller de travailler ton organisation et d’être focus sur certaines tâches (et surtout de les finir avant de passer à la suite).

Comment éviter de faire des erreurs en freelances ?

Tu en feras forcément ! Ça fait partie du jeu du freelancing que de faire des erreurs. Mais si tu veux éviter au maximum d’en faire, voici quelques petits conseils.

Te former pour éviter de perdre du temps avec des erreurs communes

En discutant avec d’autres freelances, j’ai rapidement réalisé que l’on était beaucoup à avoir fait les mêmes erreurs en nous lançant. Et cela dans plusieurs domaines ! Parce que ce qui est bien avec le freelancing, c’est qu’on porte plusieurs casquettes. Mais cela signifie également qu’on peut faire des erreurs dans plusieurs sphères. On peut se planter dans notre administratif, on peut faire des erreurs dans notre compta, on peut se tromper dans notre communication. Les champs des possibles sont ouverts à la réussite comme aux bêtises…

Alors, le premier conseil que je peux te donner, c’est de te former sur les sujets que tu sens le moins, ceux où tu as le sentiment que tu feras le plus d’erreurs. Il y a des formations pour t’aider à déclarer ton activité, il y a des outils pour te permettre de gérer ta compta, ect..

Et petit instant autopromo, si tu souhaites éviter des erreurs avec ta stratégie de contenu et ton compte Instagram, j’ai créé un programme complet pour t’aider. Tu y apprendras à améliorer ta visibilité, à attirer ton client cible et à le convertir en client étape par étape. Si ça te dit d’en savoir plus, tu peux cliquer ici: formation Instagram pour autoentrepreneurs.

Passer à l'action pour limiter l'impact de tes erreurs

Si tu passes des mois à réfléchir à un projet et que tu réalises ensuite que c’était une erreur, tu auras perdu beaucoup de temps. Alors que si tu passes à l’action rapidement, tu pourras rebondir plus vite et utiliser ces erreurs pour progresser. Bien sûr, peu importe le cas de figure, tu pourras t’en servir pour t’améliorer et tu sauras ce qui est à éviter. 

Mais je t’assure que si tu es concentré sur le passage à l’action, ces erreurs auront moins d’impact sur ton activité et sur ta confiance. Alors, vas-y: lance ce projet ! Cette idée que tu as en tête depuis des mois et qui ne te quitte plus… Lance-la ! Et tu verras que c’est en passant à l’action que tu pourras développer ton activité et limiter tes erreurs. Quand tu es à ton compte, tu es dans une logique d’expérimentation continue: teste et analyse ensuite. 😊

Laisser un commentaire